Le silence de la mer: Un chef d'oeuvre de la résistance française.

 

 

Le Silence de la mer, Vercors

 

Un chef d’œuvre de la résistance française .

 

Le silence de la mer est une lettre en réponse de Jean Bruller dit Vercors. L’histoire se déroule durant l’hiver 1941. Wermer Van Ebrennac, un jeune soldat allemand s’installe chez un homme français et sa nièce. Son arrivée se fait dans un silence absolu. L’officier est une jeune personne polie essayant de communiquer mais il n’obtient jamais de réponse des deux personnes chez qu’il est installé. Il y a une opposition entre les discours de Wermer et le silence volontaire des deux français. Les soirées se terminent toujours de la même manière : « Je vous souhaite une bonne nuit » Le silence de ses hôtes est une forme de résistance. Le film de la nouvelle est assez triste, Van Ebrenac fait ses adieux à l’homme et à sa nièce et leur dit de l’oublier.

 

Ce roman est un chef-d’œuvre de la résistance malgré la simplicité de son écriture. Il y a quand même quelques éléments qui demandent réflexion. Par exemple, le silence tenace des deux français correspond à leur résistance. Le personnage principal est très bien décrit. Céline et moi aimons beaucoup la façon dont il essaie de communiquer. On voit cela à la page 31,dans la pensée des deux français : « D’un accord tacite nous avions décidé, ma nièce et moi, de ne rien changer de notre vie, fût-ce le moindre détail : comme s’il eût été un fantôme. Mais il se peut qu’un autre sentiment se mêlât dans mon cœur à cette volonté : je ne puis sans souffrir offenser un homme, fût-il mon ennemi. » Dans un deuxième exemple, à la même page, nous voyons la résistance des deux personnages français : « il prononçait quelques mots sur le temps, la température, ou quelques autres sujets de même importances : leur commune propriété étant qu’ils ne supposaient pas de réponse ». Ces deux phrases nous prouvent que l’homme et la nièce ne parlent pas avec l’officier allemand. Ce qui nous a plu dans cette nouvelle, c’est que celle-ci a été écrite pendant cette période et a marqué la création des Editions de Minuit. On lui a donné ce nom car les textes, à l’époque sont imprimés en cachette à cause de la censure. De plus, la façon dont est écrit le roman est très originale. Nous sommes dans la pensée du protagoniste. Malgré ce qui s’est passée pendant ces quelques dures années, ce livre est une réalité de cette époque.

 

C’est une excellente nouvelle qui restera gravée en nous et qui explique les moyens mis en œuvre par un ennemi allemand pour communiquer, mais aussi la résistance des français qui ne répondent pas à leur adversaire.Pour Céline et moi même étant élèves de 2nde J au lycée public Léonard de Vinci à Monistrol sur Loire, nous pensons que ce livre restera dans les annales.

 

     Keziban et Céline

                    2nde J, Lycée public Léonard de Vinci à Monistrol sur Loire

© 2008 Tous droits réservés.

Faire un site gratuitement Webnode